Comment les casinos en ligne deviennent de plus en plus populaires avec la pandémie du Covid 19

0
42

En plus de chambouler complètement notre mode de vie, la pandémie du Covid 19 qui sévit actuellement dans le monde impacte considérablement l’économie mondiale et presque tous les secteurs d’activité. Néanmoins, comme une sorte de saint graal aidant à surmonter le coup psychologique de l’isolement imposé par le confinement, internet permet à plusieurs de maintenir le cap et de renouer avec un certain équilibre. Ceci, grâce notamment entre autres au télétravail et aux divertissements en ligne qui viennent en quelque sorte compenser la restriction des aller-et-venir. Et les grands gagnants de ces loisirs sur le net, c’est bien évidemment les casinos en ligne, avec des jeux célèbres tels que les machines à sous, les jeux de table ou la roulette française qui connaissent depuis lors une popularité croissante. Un tel succès ne date toutefois pas d’aujourd’hui.

Les jeux de hasard disponibles sur la toile en cette période de confinement

La Covid-19 a plongé bon nombre de pays dans une crise sanitaire sans pareil depuis l’époque de la grippe espagnole. Si le coup en termes de morts est immense, cette situation n’a pas manqué aussi de paralyser des pans entiers de l’activité humaine, dont la fermeture des maisons de jeu classiques par exemple.

On aurait pu s’attendre à ce que les jeux des e-casinos en contrepartie, fassent l’objet d’une plus grande régularisation mais il en est rien. Du coup, les parieurs se sont tournés vers des sites proposant une gamme de jeux bien plus large, avec notamment plusieurs variantes de machines à sous, du blackjack, du poker, du baccarat et de la roulette (roulette française, roulette européenne, roulette américaine, etc.). Cet état des choses, marqué par une baisse du live streaming impliquant de vrais croupiers en direct, a engendré une nette augmentation du nombre de joueurs en ligne.

Une baisse d’activité importante des paris sportifs et hippiques de – 56% a été observée sur les casinos en ligne opérant légalement en France du fait de l’interruption de certains tournois sur le net. Par contre, le succès du poker est allé grandissant avec une hausse impressionnante de 68%. Alors que le nombre de parieurs avant le confinement était de 300 000, il est passé en période de pandémie à plus de 500 000 d’après l’Autorité Nationale des Jeux.

E-casinos et confinement : du divertissement à une forme de dépendance

La crise sanitaire actuelle a complètement bouleversé le fonctionnement de la société de même que nos habitudes quotidiennes. Du jour au lendemain, il est devenu impossible de se mouvoir en toute liberté pour visiter des proches, aller à l’opéra, au théâtre, au cinéma, à la salle de gym…ou encore de s’adonner à des activités récréatives. Dans ce contexte, il est devenu indispensable pour bon nombre de personnes de trouver une alternative qui leur permettra de s’occuper, se divertir et surtout de garder le moral.

Avec le confinement, les casinos en ligne en plus des amoureux de jeux de hasard qui fréquentent régulièrement leurs sites en période normale, ont vu débarqué de nouveaux parieurs sur leurs plateformes. Il s’agit pour l’essentiel, des joueurs qui étaient habitués à jouer au poker, à la roulette française et autres dans les casinos terrestres. Plus qu’une simple occasion de partage et de rencontre entre copains, ces jeux permettent de rompre avec la routine et de s’offrir des sensations bien particulières (euphorie, suspense, challenge, recherche des gains…) en ce temps de confinement. Bref, ils procurent des émotions qui les aident plus ou moins à se libérer de l’angoisse et du stress dus à l’isolement. Cependant, l’inactivité quotidienne et l’impossibilité d’avoir une vie sociale normale ont fini par devenir des facteurs à l’origine d’une pratique excessive et d’une dépendance vis-à-vis des jeux de hasard. Mais il n’y a pas que ça !

Des risques encore plus graves du fait de l’isolement

Etant conditionné par la pandémie et le confinement, le contexte actuel se présente désormais comme le principal facteur de risque au regard des problèmes financiers et psychologiques qu’il provoque. On peut citer ici, le chômage, l’instabilité, l’isolement et la réduction parfois drastique des salaires…Une étude de e-Game France révèle en effet que 13% des joueurs sur internet sont des parieurs pathologiques caractérisés par ces facteurs sociodémographiques.

Plus encore, des informations de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanie (OFDT) permettent de renforcer ce constat. Cet organe déclare en effet que 57.8% des parieurs excessifs disposent de revenus mensuels qui n’excèdent pas 1.100 euros. De son côté, l’Observatoire des jeux (ODJ) indique en 2017, un taux de prévalence de 22.3% pour la catégorie des joueurs pathologiques touchant moins de 5000 €. Ce taux étant de 9.1% chez ceux dont le salaire ne dépasse pas 3000 € par mois.

Certains experts prédisent par ailleurs une éventuelle évolution de ces pourcentages dans l’avenir, avec pour conséquence l’émergence d’une vague de profils post-confinement qui auront besoin d’assistance et d’une aide sur le plan professionnel. Menée à partir de l’Indice Canadien du Jeu Excessifs (ICJE), cette évaluation s’appuie pour l’essentiel sur les leviers suivants :

  • les habitudes du joueur et le rythme de fréquentation des sites de jeu
  • le rapport entre les montants pariés et ceux perdus
  • les soucis de santé occasionnés
  • les difficultés relationnelles et familiales causées par la dépendance aux jeux
  • les problèmes financiers engendrés par les pertes et la frénésie des paris.

Bien évidemment, ceci s’applique inévitablement au cours du confinement. Beaucoup de français révèlent en effet avoir joué aux jeux d’argent en ligne durant cette période. Certains y consacrent même désormais plus de temps qu’auparavant. Quant aux nouveaux joueurs, ils en ont fait tout simplement une nouvelle habitude en raison des restrictions et des limitations imposées par la pandémie. Tandis que certains réussissent à contrôler leurs dépenses et à s’imposer un équilibre de jeu, d’autres cependant n’y arrivent pas. Un constat qui pour autant, dans l’un ou l’autre cas, confirme le succès imbattable des casinos en ligne à l’heure où le monde vit au rythme du confinement.

Le poids économique des casinos en ligne durant le confinement

Jeux de poker, roulette française, machines à sous…quel est véritablement l’impact économique des casinos en ligne aux heures du confinement et d’une popularité croissante ? L’incidence du secteur des casinos sur l’économie nationale a toujours été visible. D’après l’INSEE en effet, le chiffre d’affaires de cette industrie en France s’élève à 10.4 milliards d’euros. Ainsi, ce secteur vaut à lui seul 11% des revenus générés par les  secteurs des loisirs et de la culture. Dans un contexte où les casinos virtuels gagnent de plus en plus en notoriété en raison du confinement comme démontré plus haut, l’on peut bien s’imaginer que ce chiffre est en augmentation.

Il ne fait aucun doute que la Covid-19 et la crise économique qu’elle a engendrée profitent énormément au secteur des casinos virtuels, qui sont presque devenus la solution de gains et de détente privilégiée de plusieurs parmi nous. Toutefois, ces opérateurs ont plus que toute autre chose, permis de garantir des emplois et de réduire la courbe du chômage et ce, malgré le confinement.

Conclusion

En dépit des risques associés aux jeux d’argent en ligne, il faut reconnaître que les e-casinos ont aidé plusieurs personnes en leur offrant un cadre stimulant et divertissant indispensable pour donner plus d’attrait et de rythme à leurs journées pendant le confinement. Toutefois, il est préférable que tout joueur puisse bien gérer son temps et particulièrement ses revenus, pour ne pas sombrer dans l’excès et la dépendance. C’est en réalité le seul moyen véritable de se prémunir contre les conséquences perverses qui peuvent en découler.

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!