Ebene Magazine – De New Delhi à Hong Kong: 47 passagers infectés par la couronne après le vol

0
1

C’est inquiétant! Après un vol avec la compagnie aérienne indienne Vistara de New Delhi à Hong Kong, 47 passagers ont été testés positifs pour le virus corona. Lorsque les 188 personnes sont montées à bord de la machine le 4 avril, elles ont toutes eu un résultat de test négatif. Ce n’était pas plus de 72 heures.

Immédiatement après le vol de cinq heures, tous les voyageurs ont dû subir un test de salive avant de s’enregistrer dans un hôtel de quarantaine pendant 21 jours.

Il est sorti: Huit échantillons sont positifs, rapporte « Watson ». Cependant, cela ne s’est pas arrêté avec les huit personnes infectées. Dans les jours qui ont suivi, 17 des 180 passagers restants qui séjournaient dans l’hôtel de quarantaine, qui avait déjà été planifié, ont été testés positifs.

Le douzième jour, 22 autres personnes ont été ajoutées. Le nombre total est passé à 47, soit 25% de tous les passagers du vol en question. Il est à noter qu’un grand nombre de personnes infectées étaient assises les unes à côté des autres.

Que s’est-il passé sur le vol à destination de Hong Kong? Il est possible qu’au moins un passager ait été infecté par corona dans les 72 heures entre son résultat de test négatif et le début du vol et a transmis le virus dans l’avion. Une autre explication serait que toutes les personnes ont été infectées indépendamment les unes des autres avant le vol ou qu’au moins certaines d’entre elles n’ont été infectées que dans l’hôtel de quarantaine.

Mais quelque chose aurait pu mal tourner avec les tests pré-départ, aussi. Ils n’auraient pas pu être faits correctement ou même falsifiés. Une chose est sûre: jamais auparavant autant de personnes n’avaient été testées positives après un vol.

Ce n’est pas la première fois qu’un épandeur est à bord. En septembre, un Suisse infecté a volé avec Emirates de Dubaï vers la Nouvelle-Zélande et a infecté sept passagers avec le virus. Le 20 novembre, les autorités sanitaires néo-zélandaises ont publié un rapport sur l’incident.

Le Suisse, asymptomatique au moment du vol, a été testé négatif avant le départ, c’est pourquoi il a été autorisé à embarquer dans l’avion. Ce n’est qu’après son atterrissage à Auckland qu’il a développé des symptômes, que d’autres passagers ont rapidement suivis.

Le vol n’est-il pas sûr après tout, malgré les mesures de protection à bord? Dans le passé, Swiss a toujours souligné que son air était pur. «L’air de la cabine est changé toutes les deux à trois minutes. De plus, l’air dans l’avion circule de haut en bas, il n’est donc pas distribué dans toute la cabine. Le risque d’être infecté dans la cabine de l’avion est très faible. Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de cas avéré d’infection à Covid-19 à bord au sein de l’ensemble du groupe Lufthansa », a déclaré Tamur Goudarzi Pour (50 ans), responsable du commerce chez Swiss, à Blick à l’automne. C’est toujours le cas aujourd’hui, a confirmé un porte-parole de « Watson ».

Cependant, les experts soulignent que dans ces minutes, il y a suffisamment de particules pathogènes potentielles dans la pièce qui pourraient être inhalées. De plus, les passagers ne mettraient pas toujours correctement en œuvre les concepts de protection applicables, comme le port d’un masque. Le cas de la Nouvelle-Zélande a été étudié dans le cadre d’une étude. Le Suisse a admis qu’il avait enlevé son masque non seulement en mangeant, mais aussi en dormant.

Les lecteurs de Blick ont ​​également observé une situation similaire sur leurs vols cette année. «À notre gauche étaient assis un homme et une femme qui portaient leurs masques en permanence sous leur nez. Directement derrière nous, le passager a complètement enlevé son masque de sommeil. L’agent de bord n’a pas osé le réveiller et le signaler », raconte un lecteur qui est récemment revenu du Mexique.

Néanmoins, le risque d’infection doit rester faible. Selon une étude de l’International Air Transport Association, à propos de laquelle « Watson » écrit, entre janvier et novembre 2020, sur 1,2 milliard de passagers, seuls 44 cas confirmés remontant à un vol ont été enregistrés. (homme)

Ref: https://www.blick.ch

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!