Ebene Magazine – Kuurne-Bruxelles-Kuurne à vélo 2021 – Mads Pedersen rugit vers la victoire alors que Mathieu van der Poel a nié

0
34
Ebene Magazine - Kuurne-Bruxelles-Kuurne à vélo 2021 - Mads Pedersen rugit vers la victoire alors que Mathieu van der Poel a nié

Mads Pedersen (Trek-Segafredo) s’est précipité pour gagner Kuurne-Bruxelles-Kuurne dans un sprint massif après une échappée héroïque à cinq menés par Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) a été refusée en finale.

Le Britannique Tom Pidcock (Ineos Grenadiers) a terminé troisième sur le podium, derrière Pedersen et Anthony Turgis (Total Direct Energie).

Il avait semblé que l’échappée arriverait à l’arrivée, seulement pour qu’ils soient avalés à 1,5 kilomètre de la fin.

La journée a commencé par une échappée de six hommes, composée de Maciej Bodnar & Patrick Gamper (Bora-Hansgrohe), Ludwig De Winter (Intermarché-Wanty-Gobert), Artyom Zakharov (Astana-Premier Tech), Tom Paquot (Bingoal-Wallonie Bruxelles) Jonas Hvideberg (Uno). Puis, juste au moment où les caméras de télévision commençaient à montrer des images en direct au monde, avec l’instinct d’un vrai professionnel, van der Poel s’est éloigné du peloton dans une tentative acharnée de se rapprocher des leaders. Jhonatan Narvaez (Ineos Grenadiers) était avec lui pour le trajet, et ils ont réussi à rejoindre les leaders avec un seul des célèbres bergs de Flandre dans la journée. Sur les pentes du Kluisberg, van der Poel a progressé et l’échappée a été réformée, avec seulement Hvideberg, Gampert et Zakharov restants des six originaux.

De là, le puissant Mathie a rassemblé ses troupes, prenant d’énormes efforts dans le processus, poussant ses quatre compagnons vers la ligne d’arrivée. Ce n’est que lorsque la flamme rouge a surgi que leurs efforts ont finalement été annulés par une injection massive de rythme de Greg van Avermaet pour combler l’écart entre les groupes un et deux sur la route. À partir de là, le sprint qui avait toujours été attendu s’est déroulé, bien qu’avec différents protagonistes dans les rôles principaux. Les sprinteurs plus purs comme Alvaro Hodeg de Deceuninck Quick-Step avaient été incapables de suivre le rythme effréné de la course de la journée et c’est donc un vrai classiciste qui a émergé avec la victoire.

Pedersen a pu capitaliser sur une ouverture précoce du sprint du jeune Pidcock, ne pilotant que sa deuxième classique de l’histoire. Avec le Yorkshireman mettant son nez dans le vent juste une seconde ou deux trop tôt, il s’est retrouvé incapable de contourner la forme imposante de Pedersen alors que le Danois tonnait vers la ligne. Turgis a fait une course inspirée et a été d’une grande valeur pour sa deuxième place, accroché avec le deuxième groupe sur la route pendant une grande partie de la journée sans trop épuiser ses réserves. Le Français était quatrième à la Ronde l’année dernière et avec ce genre de forme, il pourrait même faire un pas de mieux et monter sur le podium en 2021.

Bryan Coquard a eu une crevaison horriblement chronométrée qui l’a exclu du shakedown dans les trois derniers kilomètres. Le fastman avait pu infiltrer un groupe de spécialistes des classiques purs plus tôt dans la journée et avait l’air bien pour un sprint en tant qu’homme le plus rapide sur papier dans cette sélection. L’équipe Bahreïn Victorious de Sonny Colbrelli a joué un rôle très important dans l’effort de chasse, Dylan Teuns effectuant une énorme quantité de travail pour ramener van der Poel, mais l’Italien n’a pu se classer que sixième du galop qui a suivi.

Dans une autre édition encore à contre-courant, Kuurne-Bruxelles-Kuurne ressemble moins à une course de sprinter d’année en année.

Ref: https://www.eurosport.co.uk

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

Partners:

Journal D’Afrique (https://www.journaldafrique.com/)

Ebene News (https://www.ebenenews.com/)

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

Laisser un commentaire, votre avis compte!