Ebene Magazine – «La fosse aux lions»: la start-up Bikuh mise sur la publicité entre les rayons de la roue

0
1

politique

économie

Finances

Feuilleton

Carrière Université &

Des sports

société

style

Rhin-Main

Moteur technique &

Connaissances

Voyage

F.

Blogs

Podcasts

multimédia

Vidéo

la photographie

sujets

archiver

Congrès F.A.Z.

Permalien:
https://www.faz.net/-gzh-aasvr

Actualités actuelles de la politique, des affaires, du sport et de la culture

journal

FAZ.NET

De retour de la «fosse aux lions»: Angela Gonzalez et Patrick Klug (ex Kolb) de la start-up de Francfort Bikuh
Image: Helmut Fricke

La start-up Bikuh veut transformer les cyclistes en supports publicitaires. Dans l’émission télévisée «La fosse aux lions», les fondateurs espèrent 200 000 euros. Les investisseurs sont sceptiques – mais ont fait une suggestion.

Permalien:
https://www.faz.net/-gzh-aasvr

Angela Gonzalez a eu l’idée décisive d’un voyage d’affaires en Australie. Elle a remarqué des cyclistes avec des remorques qui tiraient de la publicité derrière eux – et a pensé que ce type de publicité pourrait certainement être amélioré. De retour en Allemagne, elle en a parlé à son passager Patrick Klug lors d’un voyage en voiture – il était ravi. Tellement enthousiaste qu’il a quitté son emploi dans la vente et a fondé la start-up Bikuh avec elle.

Maintenant, avec leur idée d’utiliser l’espace entre les rayons des vélos pour la publicité et de payer les cyclistes pour cela, les deux ont été invités à l’émission «The Lions ‘Den». Des entreprises de Hesse comme le boulanger de pâte à pizza Lizza, l’application de compte Finanzguru et le clip pour téléphone mobile Flapgrip ont déjà pu conclure des accords lucratifs avec des «lions» comme le milliardaire Carsten Maschmeyer ou l’ancien champion du monde de Formule 1 Nico Rosberg. Gonzalez et Klug ont leur chance avec Bikuh lundi soir. Votre offre de participation au « Löwen »: 200 000 euros pour 20% de leur entreprise. En participant à l’émission, qui a encore été vue par plus de deux millions de téléspectateurs la semaine dernière, Gonzalez et Klug s’attendent à une renommée nationale. «Un sujet passionnant», a déclaré l’investisseur potentiel et roi de la boîte de capture Ralf Dümmel lorsqu’il les a accueillis dans l’émission.

Les deux Frankfurters par choix travaillent sur leur start-up Bikuh depuis 2015, qui a déjà remporté plusieurs prix locaux et régionaux. Vous vous appuyez sur deux business models. Le premier consiste à équiper les vélos privés de disques publicitaires entre les rayons. La rémunération du cycliste dépend de la distance parcourue. Vous pouvez vous attendre à une moyenne d’environ 20 centimes par kilomètre, plus, par exemple, des suppléments pour les intempéries et les conducteurs fréquents. Le modèle ne vaut pas la peine pour les «conducteurs du dimanche», explique Klug, 39 ans (qui s’appelle toujours Kolb dans l’émission, mais qui s’est marié il y a quelques mois depuis son enregistrement). Parce que Bikuh ne paie que lorsque les conducteurs parcourent au moins 100 kilomètres par mois.

Les clients publicitaires ont jusqu’à présent inclus une université de Francfort, la ville de Francfort, un fournisseur d’applications de localisation et une banque coopérative. Au total, ils auraient eu 14 annonceurs. Pour une zone d’un million d’habitants et de 200 vélos, ils devraient débourser 26 000 euros par mois, expliquent les fondateurs dans le programme. En 2019, le chiffre d’affaires annuel était de 68000 euros.

Bikuh décrit la publicité cycliste comme une innovation. «Notre publicité est transmise du groupe cible au groupe cible», explique Angela Gonzalez, trente-quatre ans. Car l’une des faiblesses de la publicité extérieure est qu’elle est difficile à personnaliser. Cette faiblesse est adressée par Bikuh, car les cyclistes peuvent choisir quelle publicité mettre sur leurs rayons. Le résultat: les amis, les parents et les collègues reçoivent des publicités qui les intéressent également, car un membre de leur groupe de pairs les a sélectionnés. Le végétalien est intéressé par la nutrition, il choisit donc la publicité dans ce domaine. Gonzalez pense que la publicité fonctionne mieux de cette façon.

Mais si vous conduisez, personne ne peut voir la publicité, répond «Löwe» et l’entrepreneur Nils Glagau dans l’émission. L’ancien patron de la télévision, Georg Kofler, pense que la publicité extérieure n’a pas d’avenir, la tendance est à la publicité numérique et interactive. «Ça ne marchera pas, je suis absent.» «Arrêtez ça, ça ne marchera pas», dit Carsten Maschmeyer aussi, mais pour différentes raisons: il recommande un concept B2B aux fondateurs, c’est-à-dire un business model qui est destiné aux entreprises. L’effort avec les clients privés est trop élevé. Les autres «lions» ne s’installent pas non plus. Les fondateurs n’ont réussi à convaincre aucun des investisseurs de la télévision.

Bikuh a maintenant développé une offre pour les entreprises et cela fonctionne sans publicité et sans kilométrage minimum. Bikuh veut maintenant offrir aux employeurs la possibilité de motiver les employés à se rendre au travail à vélo. À l’aide de l’application Bikuh et du GPS du smartphone, les kilomètres parcourus par les employés peuvent être enregistrés, auxquels l’entreprise peut alors soit donner un bonus en espèces ou, par exemple, un jour de congé – une allocation de déplacement supplémentaire du patron, mais il n’y a actuellement que quelques navetteurs dans la pandémie corona à bicyclette. Reste donc à voir ce qu’il adviendra de ce business plan. Les entrepreneurs ne veulent pas commenter les ventes actuelles. La situation était «extrêmement tendue» à cause de Corona, mais la start-up pouvait continuer à payer les sept employés. Cependant, les fondateurs s’en tiennent toujours à l’idée de la publicité par rayons.

La fosse aux lions

:

125000 euros pour une poignée de téléphone portable à Francfort

Start-up safari à Francfort

:

Les fondateurs se plaignent de « l’effet de la gare principale »

Nouvelle tournée pour Lizza

:

Plus de pizza hipster

Source: F.A.Z.; Je peux.

Permalien:
https://www.faz.net/-gzh-aasvr

Article FAZ Plus:

Applications de navigation dans un test de comparaison

:

Avec GPS et intelligence en essaim

Perdu dans la forêt et aucun réseau cellulaire disponible: les applications GPS pour les randonneurs et les cyclistes peuvent être d’une grande aide. Vous pouvez même trouver des itinéraires optimaux pour différents modes de transport.

Nouvelle coalition à Francfort?

:

Les libéraux acceptent les négociations

Le FDP accepte l’invitation des Verts aux négociations de coalition. Cependant, le conseil d’administration veut toujours remettre en question l’assiette. Les partenaires d’une future coalition se préparent également.

Aujourd’hui à Rhein-Main

:

Les cliniques atteignent – encore une fois – leurs limites

La situation dans les unités de soins intensifs de Hesse est grave. A Francfort, le FDP peut imaginer une coalition avec les Verts, le SPD et Volt. Il y a un différend à la Naxoshalle. Le F.A.Z.-Hauptwache se penche sur les sujets du jour.

Candidat à la chancelière Baerbock

:

La sorcière verte

Réunion du conseil d’administration de la CDU

:

Laschet appelle à une décision ce soir

Réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE

:

Tenir Moscou responsable, mais comment?

Après qu’Agnelli ait été expulsé

:

Rummenigge devrait revenir au Comité exécutif de l’UEFA

La start-up Bikuh veut transformer les cyclistes en supports publicitaires. Dans l’émission télévisée «La fosse aux lions», les fondateurs espèrent 200 000 euros. Les investisseurs sont sceptiques – mais ont fait une suggestion.
Ebene Magazine – «La fosse aux lions»: la start-up Bikuh mise sur la publicité entre les rayons de la roue

Ref.: https://www.faz.net

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!