Ebene Magazine – «  L’amertume de 10 ans d’injustice  » persiste pour l’homme dont la femme était l’une des 115 tués dans le bâtiment de CTV

0
20
Ebene Magazine - `` L'amertume de 10 ans d'injustice '' persiste pour l'homme dont la femme était l'une des 115 tués dans le bâtiment de CTV

«L’amertume de 10 ans d’injustice» résonne toujours dans le porte-parole de CTV Families Group Maan Alkaisi, dont l’épouse Maysoon a été l’une des 115 tués dans le bâtiment de CTV le jour du tremblement de terre de Christchurch.

Une décennie plus tard, aucune accusation n’a été portée pour l’effondrement, bien que la police ait recommandé que des accusations d’homicide involontaire coupable soient déposées contre les ingénieurs Alan Ray et David Harding dans un rapport de 2017 pour le procureur de la Couronne.

À l’occasion du 10e anniversaire du tremblement de terre au cours duquel 185 personnes sont mortes, Alkaisi continue de faire campagne pour que justice soit rendue pour sa femme et les 114 autres personnes décédées dans le bâtiment de CTV.

«Nous savons qu’il existe de nombreuses lacunes de conception qui expliquent un écart majeur par rapport à la pratique normale, ce qui fait le plus mal que nous connaissons l’ingénieur qui a conçu ce bâtiment défectueux, il était conscient des problèmes de conception», a-t-il déclaré.

«C’était un spécialiste de l’ingénierie sismique, mais il n’a pris aucune mesure pour corriger les problèmes de conception, risquant les gens et nous nous retrouvons alors avec l’une des plus grandes défaillances d’ingénierie en Nouvelle-Zélande.

Alkaisi n’a pas été en mesure de trouver des réponses sur la façon dont la recommandation de la police en 2017 de porter des accusations d’homicide involontaire coupable équivaut à aucune poursuite.

«Nous découvrons par le biais de notre plainte à l’Autorité indépendante de déontologie de la police qu’il n’y a aucun enregistrement ou document à montrer qu’il s’est passé entre ce document et l’annonce», a-t-il déclaré.

«Il y a donc de nombreuses questions sans réponse, nous avons essayé et essayé et essayé de trouver des dossiers, des documents et des preuves afin de nous convaincre que la décision de la police était la bonne à prendre.

« Je suis allé voir M. Peter Reid qui était le surintendant qui était en charge de cette enquête, je n’ai pas pu obtenir de réponse, je suis allé voir le commissaire de police, je n’ai pas pu obtenir de réponse. Je suis allé voir le procureur général, je n’ai pas pu Je suis allé à l’Autorité indépendante de déontologie de la police, je n’ai pas pu obtenir de réponse et c’est pourquoi je me tiens ici après 10 ans ressentant l’amertume de 10 ans d’injustice.

Alkaisi a déclaré que sa défunte épouse, qui travaillait comme médecin dans le bâtiment de CTV, a été l’inspiration pendant 10 ans d’une campagne inlassable.

«Une grande partie de ma force et de ma détermination proviennent de Maysoon, elle m’a beaucoup appris, elle était belle, elle était intelligente, elle était fière de sa profession», a-t-il déclaré.

«La perdre dans un combat aussi injuste, la perdre parce que quelqu’un voulait gagner de l’argent est très blessant.»

Il est resté d’une importance vitale pour un si grand nombre que les familles des victimes aient accès à la justice, a déclaré Alkaisi.

«Ce que nous voulons, c’est appliquer la primauté du droit, nous voulons un procès équitable avec un juge et un jury parce que nous pouvons en apprendre beaucoup», a-t-il déclaré.

«Nous pouvons apprendre comment empêcher que cela se produise ensemble, il est important pour tous les Néo-Zélandais, il est vital que les familles des victimes sachent exactement ce qui s’est passé.»

«Ce n’est que par la détermination que nous changeons les choses pour mieux, nous rendons la vie meilleure pour la prochaine génération.»

« Je ne veux pas que cela arrive à mes trois filles, mes trois petites-filles, tous mes amis et tout le monde en Nouvelle-Zélande. »

Ref: https://www.tvnz.co.nz

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

Laisser un commentaire, votre avis compte!