Ebene Magazine – Les Néandertaliens pouvaient parler et entendre

0
28

Bien que les Néandertaliens se soient éteints il y a environ 40 000 ans, ils continuent de fasciner les scientifiques. Une étude scientifique montre que cette lignée humaine avait une aide auditive aussi fine que nous. Preuve supplémentaire, disent les auteurs, que le cousin d’Homo sapiens était tout aussi efficace pour communiquer que celui-ci. Les capacités cognitives des Néandertaliens ont longtemps divisé les paléoanthropologues, certains faisant valoir que seul l’Homo sapiens, notre espèce, a développé la capacité de concevoir des symboles et de les communiquer en fusionnant l’équivalent de mots.

L’équipe d’anthropologues dirigée par le professeur Mercedes Conde -Valverde, spécialiste en bioacoustique à l’Université espagnole d’Alcalà, rappelle que l’archéologie documente encore «des comportements plus complexes chez les Néandertaliens». On sait désormais que les Néandertaliens comme Homo sapiens savaient enterrer leurs morts, mais aussi décorer les corps ou fabriquer des outils sophistiqués. Comme l’a dit le paléoanthropologue français Bruno Maureille à l’Agence France-Presse, nos ancêtres « partageaient les mêmes capacités de produire et de partager des activités avec d’autres lignées humaines – différentes de nous par leur morphologie [comme les Néandertaliens, ndlr]. » Symbolique « .

Le simple fait de fabriquer des outils implique des compétences cognitives «qui traduisent au moins un langage articulé similaire et très proche du nôtre», a-t-il déclaré. Pour déterminer si les Néandertaliens peuvent utiliser un langage, il faut déterminer s’il peut symboliser des concepts et s’ils ont la capacité anatomique de produire et de percevoir un langage afin de le transmettre, selon les auteurs de l’étude, publiée dans Nature Ecology and Évolution.

À cette fin, ils ont pratiquement reconstruit les canaux de l’oreille externe et moyenne de cinq spécimens de l’espèce néandertalienne qui vivaient il y a 130 000 à environ 45 000 ans. Ils ont ensuite dérivé des valeurs qui mesurent leur capacité à détecter le bruit et, en particulier, leur gamme de fréquences, c’est-à-dire leur étendue. « Plus il est grand, plus il permet d’utiliser différents sons et plus la communication est efficace », a déclaré le professeur Condé-Valverde à l’Agence France-Presse.

Ils ont ensuite comparé ces valeurs avec celles de deux groupes de personnes. Les humains modernes et les premiers ancêtres néandertaliens, dont beaucoup ont été trouvés à Sima de los Huesos, le « Bone Pit », dans le nord de l’Espagne et datés d’il y a 430 000 ans. Leur conclusion est que les Néandertaliens avaient les mêmes capacités auditives que les Homo sapiens et, en particulier, percevaient des sons supérieurs à ceux de leurs ancêtres. Ces hautes fréquences sont liées à la production de consonnes, une caractéristique importante de la parole humaine qui la distingue de la façon dont les chimpanzés et presque tous les mammifères communiquent, qui reposent largement sur les voyelles. L’étude suggère que les consonnes «sont particulièrement importantes pour déterminer le sens des mots».

Elle a conclu que l’oreille de Néandertal a évolué pour les capturer parce qu’il savait comment les fabriquer. Et exclut l’existence d’un « système de communication vocale aussi complexe et efficace que le langage humain ». Selon le professeur Condé-Valverde, il était «capable de transmettre des informations verbales rapidement et avec un taux d’erreur très faible». Elle pense même: «Si vous écoutiez deux Néandertaliens parler derrière un rideau sans pouvoir les voir, vous penseriez avoir affaire à des gens d’un autre pays qui parlent une langue étrangère.»

Antoine Balzeau, paléoanthropologue à la National Museum of Natural History, décrit l’article scientifique comme « intéressant, avec une approche prudente » de la part des auteurs. En particulier, il reprend sa suggestion « de comparer ces résultats avec ceux de l’ancien Homo sapiens ».

LIRE AUSSI ce que dit la découverte de la plus vieille corde du monde sur les Néandertaliens

@ Klaxon le 03 / 01/2021 à 22h27 // Et aussi jouer à des matchs d’équipe …

Bonjour Klaxon. Ils ont oublié de « jouer », certes comme Depardiooouu, mais aussi de jouer à des jeux collectifs élaborés, preuves d’intelligence, comme Sébastien Chabal, également des preuves vivantes …
(Pardonnez-moi, mais ce n’est pas désobligeant, j’aime les Néandertaliens, je pense qu’il a été très vilipendé, et j’aime le rugby …).

Bien sûr, il pouvait entendre.
«Comprendre» avait été mieux choisi.

Néandertaliens ou Frankenstein?

Consultez les articles de la section Science et technologie.
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu de l’article inclus dans votre annonce.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

Laisser un commentaire, votre avis compte!