Ebene Magazine – Michel Blanc: Cette pathologie a été découverte à la naissance et lui fait des dégâts depuis longtemps

0
2

Ce dimanche 11 avril 2021, les téléspectateurs de France 2 auront le plaisir de rencontrer Michel Blanc dans le rôle de Jean-Pierre dans See how we dance. La possibilité de revenir à la pathologie qui avait été déterminée à la naissance de l’acteur.

Les fans de la première heure le savaient: Michel Blanc est hypocondriaque! À moins que l’acteur ne soit malade à l’âge de 68 ans, il a découvert lors d’un entretien avec Paris Match en octobre 2015 qu’un souffle cardiaque avait été diagnostiqué à la naissance. «J’ai grandi sur du coton. On m’a répété à maintes reprises que je suis fragile, ce qui ne me calme pas. Mon père me disait parfois:« Ne levez pas trop les bras à cause de votre cœur. ‘ Je me souviens même d’un gamin dur à l’école qui m’a dit avec mépris: « Toi, je ne vais même pas te battre, tu es cardiaque. » Je n’aimais pas ce temps-là. Je n’étais pas fait pour être jeune. Je était convaincue que je ne pourrais pas être heureuse avant l’âge de 30 ans. C’est arrivé un peu », a expliqué la star de la saga des Bronzés.

Michel Blanc a été gâté dans son enfance et n’a pas eu d’enfants. Pour le magazine, il a analysé: « J’étais la priorité de mes parents et je pouvais me demander si je pouvais avoir une priorité autre que ma petite personne. Je doute que ce soit moins aujourd’hui. » Hypocondriaque, c’est pour le Figaro que l’acteur a dévoilé en 2010: « Pour une toute petite douleur ou une nouvelle rougeur que je consulte! J’imagine toujours le pire. Il y a la peur de la mort, derrière laquelle je respire Le cœur est né et j’étais donc très cocoonée par mes parents dans mon enfance. Mais bon, il faudrait demander un psy. Je ne suis pas compétent dans ce domaine, je suis le patient, pas l’analyste! »En décembre 2019 il était lors d’un entretien avec Télé Star à l’occasion de la sortie du film Docteur? où il joue un médecin tout en étant hypocondriaque, que Michel Blanc avait révélé avec amusement: « C’est plus un clin d’œil. D’autant que mon hypocondrie, étant plus proche de la fin que du début, ne va pas mieux. Non. A la moindre douleur. « J’imagine le pire. »

Quand Michel Blanc joue toujours de beaux personnages, l’acteur est parfois beaucoup plus concerné que ce que l’on peut voir à l’écran. En octobre 2019, il confiait pendant 20 minutes: «Le public s’imagine qu’on rit quand on fait des comédies, mais ce n’est pas toujours vrai. On peut jouer un personnage de dessin animé en étant soi-même. Même dans une situation difficile. C’est le côté schizophrène de notre travail. « 

Un autre qui a oublié Lavanant et Anemone aux Césars? très peu de sympathie pour ce type d’égoïsme

Les informations recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique permettant à Reworld Media Magazines et / ou ses partenaires et prestataires de vous envoyer des conseils et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.closermag.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!