Ebene Magazine – Ray Fisher qualifie son retrait du film Flash de «  sans surprise  » alors que le studio se tient devant une enquête

0
9
Ebene Magazine - Ray Fisher qualifie son retrait du film Flash de `` sans surprise '' alors que le studio se tient devant une enquête

WarnerMedia maintient son enquête sur le redémarrage de la Ligue de la justice après que Ray Fisher a revendiqué un environnement de travail « abusif et non professionnel »

En juillet, l’acteur de 33 ans, qui jouait le super-héros Cyborg dans Justice League 2017, a déclenché une enquête chez WarnerMedia après avoir affirmé que le réalisateur Joss Whedon « était grossier, abusif, non professionnel et totalement inacceptable » lors des reprises sur le film. En décembre, WarnerMedia a déclaré que « l’enquête sur le film de la Justice League était terminée et que des mesures correctives avaient été prises ».

(Whedon, 56 ans, a repris les fonctions de direction à mi-chemin du tournage après la démission de Zack Snyder en raison d’une tragédie familiale. La nouvelle coupe plus longue de Snyder de la Justice League frappera HBO Max cette année.)

Dans une longue déclaration partagée sur Twitter mercredi, Fisher a déclaré qu’il était « fortement » en désaccord avec le fait d’être coupé du film Flash, bien que le choix ne soit « pas surprenant », a-t-il déclaré. Il a également accusé le président de DC Films, Walter Hamada, d’avoir « interféré » et d’avoir tenté de « saper » l’enquête pour « protéger son ami et ancien co-président, Geoff Johns ».

Fisher allègue également que ses plaintes sur le lieu de travail n’étaient pas correctement élevées dans la chaîne de commandement au début. Il a dit qu’il voulait « utiliser le peu de pouvoir que je possède pour s’assurer que le comportement sur le lieu de travail présenté lors des reprises de la Ligue de la justice (et de son enquête) ne se reproduise plus ».

CONNEXES: Armie Hammer fait exploser des «  taureaux — revendications  » alors qu’il quitte le film de Jennifer Lopez au milieu de la controverse

Ne manquez jamais une histoire – inscrivez-vous à la newsletter quotidienne gratuite de PEOPLE pour rester au courant du meilleur de ce que PEOPLE a à offrir, des nouvelles juteuses de célébrités aux histoires fascinantes d’intérêt humain.

«Personne, dans quelque profession que ce soit, ne devrait avoir à se disputer avec son employeur pour que ses allégations d’abus, de racisme et de discrimination soient repris dans la chaîne de commandement appropriée», a-t-il écrit. « Et personne, dans quelque position de leadership que ce soit, ne devrait tenter de dissuader ceux qui souhaitent signaler de telles allégations de le faire. »

Dans une déclaration obtenue jeudi par PEOPLE, la présidente et PDG de WarnerMedia, Ann Sarnoff, a défendu Hamada.

« Je crois en Walter Hamada et qu’il n’a pas entravé ou interféré dans l’enquête. De plus, j’ai pleinement confiance dans le processus et les conclusions de l’enquête », lit-on dans le communiqué. « Walter est un leader très respecté, connu de ses collègues, de ses pairs et de moi comme un homme de grand caractère et d’intégrité. Comme je l’ai dit dans l’annonce récente de l’extension de contrat de Walter, je suis ravi de savoir où il mène DC Films et j’ai hâte. à travailler avec lui et le reste de l’équipe pour construire le DC Multiverse. « 

Le flash devrait voir le retour d’Ezra Miller en tant que super-héros au mouvement rapide, Barry Allen. Le nouveau film, réalisé par le cinéaste It Andy Muschietti, devrait sortir à l’été 2022 et serait également co-vedette Ben Affleck dans le rôle de Batman, avec Michael Keaton également en pourparlers pour reprendre son rôle de Caped Crusader dans le film.

CONNEXES: Amber Heard met fin aux rumeurs selon lesquelles elle serait remplacée sur Aquaman 2: «  Je suis ravie de commencer  »

WarnerMedia a déclaré dans un communiqué séparé qu’il y avait une « enquête approfondie » menée par un cabinet d’avocats extérieur qui était « dirigée par un ancien juge fédéral qui a assuré à WarnerMedia qu’il n’y avait aucun obstacle à l’enquête. »

« L’été dernier, M. Fisher s’est vu offrir l’opportunité de reprendre son rôle de Cyborg dans The Flash. Compte tenu de sa déclaration selon laquelle il ne participera à aucun film associé à M. Hamada, notre production avance maintenant », lit-on dans la déclaration du studio. . « Warner Bros. reste en affaires avec Geoff Johns qui continue de produire Stargirl, Batwoman, Doom Patrol, Superman & Lois et Titans pour le studio, entre autres projets. »

Dans une interview accordée à Forbes en octobre, Fisher a allégué que « la race n’était qu’un des problèmes du processus de reprise ». « Il y a eu des explosions massives, des menaces, de la coercition, des railleries, des conditions de travail dangereuses, des dénigrements et des feux de gaz comme vous ne le croiriez pas », avait-il déclaré à l’époque.

L’acteur a ajouté que « de nombreux membres de la distribution et de l’équipe ont tendu la main pour montrer leur soutien, certains attendus et d’autres moins. J’ai fait de mon mieux pour gérer les choses en privé et laisser le processus RH jouer, mais la seule chose qui semble déplacer l’aiguille a été moi en appliquant une pression publiquement. « 

Ref: https://people.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Partners:

Journal D’Afrique (https://www.journaldafrique.com/)

Ebene News (https://www.ebenenews.com/)

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]