Ebene Magazine – Tags racistes à Rennes: Gérald Darmanin dénonce des « actions contre la république »

0
1

Stupeur et consternation ce dimanche 11 avril dans le quartier Villejean de Rennes. Des étiquettes anti-musulmanes ont été découvertes dans la matinée au Centre d’Avicenne, un lieu de culte pour les musulmans du quartier. « Les croisades reprendront », « Charles Martel, sauvez-nous »: ces inscriptions islamophobes ont provoqué un concert de condamnations, dont certaines dénoncent même un « climat anti-musulman ». « Deux jours avant le mois de Ramadan, les fidèles trouvent leur mosquée couverte de phrases obscènes », a déclaré à l’Agence France-Presse Mohamed Zaidouni, président du conseil régional du culte musulman. « Nous sommes les enfants de la république et nous nous retrouvons dans la haine, la violence et la barbarie », a-t-il ajouté.

En réponse à ces humiliations, Gérald Darmanin s’est rendu à Rennes en fin de journée ce dimanche pour rencontrer le pays. Le soutien des musulmans. «Les nombreuses inscriptions anti-musulmanes sur les murs de la mosquée des Avicennes à Rennes sont inacceptables. Toute ma solidarité avec les musulmans de notre pays », a déclaré le ministre de l’Intérieur en préambule de son voyage sur Twitter. Sur place, le locataire de la place Beauvau a parlé publiquement de ces tags racistes. «Les actes anti-musulmans sont des actes contre la république. Tout lieu de culte est le bienvenu dans notre pays, il fait partie de nos libertés fondamentales », a-t-il dit, soulignant que la police serait particulièrement vigilante face aux actes anti-musulmans à l’approche du Ramadan.

Les nombreux anti-musulmans les inscriptions sur les murs de la mosquée des Avicennes à Rennes sont inacceptables. Toute ma solidarité avec les musulmans de notre pays. J’y vais en fin de journée.

Il y a actuellement un climat anti-musulman en France, que nous condamnons fermement Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national de lutte contre l’islamophobie

The Guardian , suivi des croyants, a découvert ces jours-ci vers 6 heures du matin lors des prières du matin. On pouvait lire «Non à l’islamisation», «Vive le Roy», «Mahomet prophète pédophile», «France éternelle», «Catholicisme – religion d’État» sur des photos envoyées par le parquet. Des croix chrétiennes, la Chrisma ou un lys ont également été placées sur les murs du Centre d’Avicenne. Le parquet de Rennes a ouvert une enquête pour « humiliation pour appartenance à une religion » et l’a confiée à la sûreté du département de Rennes. La peine est de 4 ans de prison et d’une amende de 30 000 euros. « Le parquet de Rennes (…) portera une attention particulière à l’enquête visant à identifier et à sanctionner le ou les auteurs de ces faits », a déclaré le parquet de Rennes Philippe Astruc dans un communiqué dans lequel il faisait référence aux faits. qui portent une lourde attaque symbolique »et« interfèrent avec la pratique pacifique du culte ».

Il aurait dû aller à Albertville à la place!
Mais là, il a tendance à pêcher les votes!

Les musulmans ne sont pas les principales victimes. Ils sont même dix fois moins concentrés que les chrétiens.
Les juifs sont proportionnellement les plus menacés par une augmentation très inquiétante ces dernières années.
Le ministère de l’Intérieur enregistre environ 1 700 actes antireligieux chaque année, dont un bon tiers affecte la petite communauté juive.
Si le ministre doit se rendre sur les lieux à chaque fois, son emploi du temps ne suffit pas.

Etrange, les musulmans sont-ils une «race»?

Lisez les articles dans la section Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

La lettre des armées L’observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires Meurtre d’Alexia: Jonathann Daval, le « gendre idéal » aux assises

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique relative aux cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu de l’article inclus dans votre annonce.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!