Ebene Magazine – Un père de Calgary reconnu coupable de conduite en état d’ébriété dans le cadre de l’appel des dossiers de décès de sa fille

0
10
Ebene Magazine - Un père de Calgary reconnu coupable de conduite en état d'ébriété dans le cadre de l'appel des dossiers de décès de sa fille

Les textos qu’une adolescente de Calgary a envoyés à sa mère peu de temps avant d’être jetée à mort par la Jeep bienveillante de son père n’auraient pas dû être admis en preuve, selon un appel déposé au nom du père.

Dans un avis d’appel déposé par l’avocat de la défense Alias ​​Sanders, Michael Bomford a déclaré que la preuve par ouï-dire aurait dû être déclarée irrecevable lors de son procès à la Cour du Banc de la Reine.

Sanders veut que les condamnations de Bomford pour conduite en état d’ébriété et conduite dangereuse causant la mort et des lésions corporelles soient rejetées par la Cour d’appel de l’Alberta.

Sanders a également fait appel de la peine de prison de 5 1/2 ans et de l’interdiction de conduire de huit ans que la juge Kristine Eidsvik a infligée à Bomford lorsqu’elle l’a condamné en septembre dernier.

Eidsvik a reconnu Bomford coupable d’avoir causé la mort de sa fille, Meghan, 17 ans, et d’avoir gravement blessé sa meilleure amie, Kelsey Nelson, dans un accident du 18 octobre 2016 sur McKnight Boulevard N.E.

Le juge a découvert que deux textos que Meghan avait envoyés à sa mère, Lisa Bomford, se plaignant de la conduite de son père dans les minutes qui ont précédé l’accident de l’après-midi aux heures de pointe, ont mis le père au volant.

Dans son avis d’appel, Sanders a déclaré qu’Eidsvik avait commis une erreur en admettant les textes, ce qui équivalait à des preuves par ouï-dire, et en se fiant à eux pour le timing et la véracité de leur contenu.

Six témoins oculaires ont vu la Jeep perdre le contrôle alors qu’elle se déplaçait en direction est sur la route très fréquentée, se retournant et éjectant les trois occupants, mais personne ne pouvait dire qui était derrière le volant.

Nelson, aujourd’hui âgé de 20 ans, n’a aucun souvenir de l’accident qui, selon elle, a coûté la vie à son «âme sœur».

Les amis se rendaient au quartier général de la police pour obtenir des vérifications de dossiers afin de pouvoir entraîner la ringuette.

Inscrivez-vous pour recevoir les nouvelles quotidiennes du Calgary Herald, une division de Postmedia Network Inc.

Un e-mail de bienvenue est en route. Si vous ne le voyez pas, vérifiez votre dossier indésirable.

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et à encourager tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour la modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suit les commentaires. Consultez notre règlement de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la manière d’ajuster vos paramètres de messagerie.

© 2021 Calgary Herald, une division de Postmedia Network Inc. Tous droits réservés. La diffusion non-autorisée, la transmission ou reproduction est strictement interdite.

Ce site Web utilise des cookies pour personnaliser votre contenu (y compris les publicités) et nous permet d’analyser notre trafic. En savoir plus sur les cookies ici. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez nos conditions d’utilisation et notre politique de confidentialité.

Ref: https://calgaryherald.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]