EbeneMagazine – Caricatures du Prophète vues du Sénégal: « Macron nous a déclaré la guerre, nous lui déclarons la guerre! »

0
4

Nous attachons une grande importance à la protection de vos données personnelles Afin que vous puissiez connaître et comprendre pleinement les droits dont vous jouissez, nous vous en informons, afin de respecter le principe de transparence qui régit le traitement de vos données personnelles données, que les nouvelles versions de la politique de confidentialité et de la politique de confidentialité, l’utilisation de cookies et l’enregistrement automatique sont appliquées depuis 24032020

Pour améliorer le fonctionnement de notre site, augmenter la pertinence du contenu informationnel et optimiser le ciblage publicitaire, nous collectons des informations techniques anonymisées vous concernant, notamment à l’aide des outils de nos partenaires Le traitement des données personnelles est décrit en détail dans la Politique de confidentialité Politique Les technologies que nous utilisons pour ce faire sont décrites en détail dans la Politique relative aux cookies et à l’enregistrement automatique

En cliquant sur « Accepter et fermer », vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées aux fins décrites ci-dessus

Vous pouvez modifier votre choix et retirer votre consentement en utilisant tout autre moyen indiqué dans la politique de confidentialité

A Dakar, en l’absence du président Macky Sall, invité mais non vu, des milliers de manifestants ont répondu à l’appel des organisations musulmanes pour condamner les caricatures contre le prophète Mahomet L’occasion a été principalement utilisée pour dénoncer une « théorisation » du blasphème dont Emmanuel Macron est accusé d’être le porte-étendard

Dans la gigantesque marée humaine qui a peuplé la place de la Nation à Dakar ce samedi 7 novembre et a déversé son trop-plein de monde sur le boulevard élancé Charles de Gaulle, les organisateurs de la protestation contre «l’islamophobie en Europe» et «le caricatures blasphématoires « contre le Prophète en France espérait jusqu’au bout avoir le président Macky Sall avec eux Mais ce dernier n’aura donné aucun signe de présence pendant les trois heures de rallye Et donc n’a pas assisté à la démonstration de force de toutes ces personnes qui est venu dire « Ne touchez pas mon prophète »

Des milliers de musulmans sénégalais ont manifesté ce samedi 7 novembre, à Dakar, pour protester contre les caricatures du prophète Muhamed (PSL) Ils ont répondu à l’appel du rassemblement sénégalais contre l’islamophobie # Baay_Jëwriñ pictwittercom / QLP39J5Dg2

« L’absence du président Macky Sall à cette manifestation est une malheureuse bévue qu’il ne lui sera pas facile de rattraper ou de corriger Nous lui avons adressé, en toute solennité, une lettre officielle avec accusé de réception en bonne et due forme Nous n’a reçu aucune réaction de sa part, ni un mot ni un signe, rien », prend d’assaut Mame Mactar Guèye, l’un des responsables du rallye interrogé par Sputnik

De nombreux membres du RSI semblent d’autant plus concernés par l’absence du président Macky Sall qu’ils rappellent que, dans cette affaire, il avait commis des actes qui semblent indiquer un « parti pris » en lui depuis l’attaque du Charlie Hebdo locaux à Paris en janvier 2015

EN DIRECT ⚫ Emmanuel Macron entre dans la Cour de la Sorbonne pour la cérémonie d’hommage #SamuelPaty Suivez notre édition spéciale 👇https: // tco / CnEBKj5oK5 pictwittercom / PAERWXfZCv

Une interprétation assez large du parti pris, celle retenue par les militants du RSI Et pour cause, d’une part, elle assimile la condamnation du terrorisme à un soutien à Charlie Hebdo, et ignore d’autres faits politiques

#AfricaSaysNO Après sa participation à la marche de Paris, Macky Sall censure «Charlie Hebdo» http: // tco / bDDUXytmHI pictwittercom / GPXEbdp9iK

Le président sénégalais à la « marche républicaine » pour Charlie Hebdo à Paris en janvier 2015 C’est qu’à la même période, le chef de l’Etat sénégalais avait envoyé son Premier ministre d’alors, Mahamed Boun Abdallah Dionne, le représenter au comptoir -démonstration contre Charlie Hebdo organisée à Dakar au même moment Dans le même temps, la vente du numéro du journal contenant les caricatures était interdite au Sénégal

« Il a sciemment jeté de l’huile sur le feu Il a déclaré la guerre aux musulmans, nous lui déclarons la guerre jusqu’à ce qu’il s’excuse auprès de tous ceux qu’il insulte », insiste le militant, également vice-président et porte-parole de l’ONG Jamra , qui intervient dans la promotion et la défense des valeurs de l’islam

Entre des pancartes fièrement agitées, des drapeaux sénégalais ou des drapeaux de blanc ou de vert (supposés être ceux de l’islam) constamment agités, des slogans anti-français déclamés à pleins poumons, des manifestants maltraités aux effigies du président français Le tricolore était même brûlé Aucune réaction officielle n’a été enregistrée suite à cette manifestation

Sans « excuses publiques » du président français, le RSI envisage « très sérieusement » de parrainer un mouvement de boycott massif des produits français vendus au Sénégal, à l’image des opérations identiques qui ont eu lieu dans certains pays arabes

Outre la presse locale, les grands médias internationaux ont largement couvert l’événement Parmi eux, un grand nombre de chaînes arabes Plusieurs jours après son discours à la Sorbonne, Emmanuel Macron a accordé une interview à la chaîne qatari Al Jazeera pour se plaindre de la manipulation de ses propos à des fins de « propagande »

En cliquant sur «Publier», vous acceptez que les données personnelles de votre compte Facebook soient utilisées pour vous donner la possibilité de commenter le contenu publié sur notre site à partir de votre compte Le traitement des données personnelles est décrit en détail dans la politique de confidentialité

Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et avons mis à jour notre politique de confidentialité pour nous conformer au règlement général sur la protection des données (RGPD), un nouveau règlement de l’UE entré en vigueur le 25 Mai 2018

Veuillez consulter notre politique de confidentialité Elle contient des détails sur les types de données que nous collectons, comment nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données

Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à l’utiliser, veuillez cocher la case ci-dessous:

Si vous ne souhaitez pas que nous poursuivions le traitement de vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte

Si vous avez des questions ou des préoccupations concernant notre politique de confidentialité, veuillez nous contacter à privacy @ sputniknewscom

L’inscription et l’identification de l’utilisateur sur les sites Web de Sputnik via l’un de ses comptes de médias sociaux indiquent l’acceptation de ces règles

L’utilisateur s’engage à s’adresser vis-à-vis des autres participants à la discussion, aux lecteurs et aux personnes mentionnées dans les articles

L’administration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues autres que celle du contenu principal de l’article

Sur toutes les versions linguistiques du site sputniknews, les commentaires publiés par les utilisateurs peuvent être modifiés

L’administration se réserve le droit de bloquer l’accès de l’utilisateur à la page ou de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de violation par l’utilisateur des règles d’écriture des commentaires ou de détection dans les actions de l’utilisateur pour les signes d’un tel violation

L’utilisateur peut lancer la procédure de récupération de son compte / déverrouillage de l’accès, en écrivant une lettre à l’adresse e-mail suivante: La lettre doit contenir: moderatoren @ sputniknewscom

Si les modérateurs jugent possible de restaurer le compte / d’en débloquer l’accès, ce sera le cas

En cas de violation répétée des règles et de blocage répété, l’accès des utilisateurs ne peut pas être rétabli Le blocage, dans ce cas, est définitif

EbeneMagazine – Caricatures du Prophète vues du Sénégal: « Macron nous a déclaré la guerre, nous lui déclarons la guerre! »


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]