EbeneNews – “Ne pas commenter mais agir”: Macron explique le manque de réaction suite à l’attentat de Paris

    0
    11

    Pour améliorer le fonctionnement de notre site, augmenter la pertinence du contenu informationnel et optimiser le ciblage publicitaire, nous collectons des informations techniques anonymes à votre sujet, notamment lors de l’utilisation des outils de nos partenaires Le processus de traitement des données personnelles est décrit dans détails dans la politique de confidentialité Les technologies que nous utilisons pour ce faire sont décrites en détail dans la politique de cookies et enregistrement automatique

    En cliquant sur “Accepter et fermer”, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées aux fins décrites ci-dessus

    Vous pouvez modifier votre choix et retirer votre consentement en utilisant tout autre moyen indiqué dans la politique de confidentialité

    Emmanuel Macron, qui jusqu’à présent n’avait pas parlé de la récente attaque près des anciens locaux de Charlie-Hebdo, expliquait le 28 septembre que le président “n’a pas l’intention de commenter mais d’agir” Lors de son discours de Vilnius, le Français Le président a également évoqué les “objectifs terroristes” de l’auteur présumé.

    Interrogé sur son absence de réaction publique après l’attentat du 25 septembre à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, Emmanuel Macron a déclaré lundi 28 septembre depuis Vilnius que le président “n’a pas l’intention de commenter mais d’agir”

    Le Chef de l’Etat a précisé que “dans les heures qui ont suivi” l’identification des deux personnes blessées dans l’attaque, ses “proches collaborateurs ont pu entrer en contact” avec leurs familles

    Emmanuel Macron a également assuré son “plein soutien aux victimes et la volonté déterminée de continuer à agir et à nous mobiliser, comme nous le faisons depuis le premier jour contre le terrorisme sous toutes ses formes”

    “Comme toujours, nous en tirerons les conséquences”, a-t-il ajouté, rappelant que “plus de 32 attentats” avaient été déjoués pendant trois ans “par le travail de nos services de renseignement, de notre justice, de nos forces de sécurité intérieure”

    Cet homme a reconnu avoir gravement blessé vendredi 25 septembre deux employés de l’agence de presse First Lines en pensant à s’en prendre aux journalistes de Charlie Hebdo, à la suite de la republication des caricatures de Muhammad par l’hebdomadaire L’attaque a eu lieu lors du procès de les terroristes qui ont attaqué le journal satirique en 2015

    En cliquant sur «Publier», vous acceptez que les données personnelles de votre compte Facebook soient utilisées pour vous donner la possibilité de commenter le contenu publié sur notre site à partir de votre compte Le processus de traitement des données personnelles est décrit en détail dans la politique de confidentialité

    Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre politique de confidentialité pour nous conformer au règlement général sur la protection des données (RGPD), un nouveau règlement de l’UE entré en vigueur le 25 mai 2018

    Veuillez consulter notre politique de confidentialité Elle contient des détails sur les types de données que nous collectons, comment nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données.

    Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à l’utiliser, veuillez cocher la case ci-dessous:

    Si vous ne souhaitez pas que nous poursuivions le traitement de vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte

    Si vous avez des questions ou des préoccupations concernant notre politique de confidentialité, veuillez nous contacter à privacy @ sputniknewscom

    L’inscription et l’identification de l’utilisateur sur les sites Web de Sputnik via l’un de ses comptes de réseaux sociaux indiquent l’acceptation de ces règles

    L’utilisateur s’engage à s’adresser à l’égard des autres participants à la discussion, aux lecteurs et aux personnes mentionnées dans les articles

    L’administration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues autres que celle du contenu principal de l’article

    Sur toutes les versions linguistiques du site sputniknews, les commentaires publiés par les utilisateurs peuvent être modifiés

    L’administration se réserve le droit de bloquer l’accès de l’utilisateur à la page ou de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de violation par l’utilisateur des règles d’écriture des commentaires ou de détection dans les actions de l’utilisateur pour les signes d’un tel violation

    L’utilisateur peut lancer la procédure de récupération de son compte / déverrouillage de l’accès, en écrivant une lettre à l’adresse e-mail suivante: La lettre doit contenir: moderatoren @ sputniknewscom

    Si les modérateurs jugent possible de restaurer le compte / d’en débloquer l’accès, ce sera le cas

    En cas de violation répétée des règles et de blocage répété, l’accès des utilisateurs ne peut pas être rétabli Le blocage, dans ce cas, est définitif

    EbeneNews – “Ne pas commenter mais agir”: Macron explique l’absence de réaction suite à l’attentat de Paris


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

    Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

    Laisser un commentaire, votre avis compte!