World news – Laëtitia : Le terrible fait divers derrière la fiction de France 2

    0
    10

    C’est une minisérie qui s’annonce bouleversante qu’a signée le réalisateur oscarisé Jean-Xavier de Lestrade. Ce lundi 21 septembre 2020 sur France 2, les téléspectateurs vont pouvoir se replonger dans la vie de Laëtitia Perrais, enlevée, violée et assassinée par le tueur multirécidiviste Tony Meilhon dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011. Elle était alors âgée de 18 ans. Ce fait divers avait déjà auparavant été analysé sous la plume de l’historien Ivan Jablonka dans le livre Laëtitia ou la fin des hommes, paru en 2016 et vendu à 100 000 exemplaires.

    Plus que retracer sa tragique mort qui aura un écho retentissant dans toute la France lors du mandat de Nicolas Sarkozy à l’époque et qui précipitera 8 000 magistrats dans la rue, Jean-Xavier de Lestrade a souhaité dépeindre la vie tourmentée de Laëtitia. Un père violent, un placement en foyer, puis en famille d’accueil… cette jeune serveuse toujours souriante a eu un parcours éprouvant. « L’idée m’est venue d’en faire une série, seul moyen d’examiner toutes les strates de cette affaire, des violences faites aux femmes à la protection de l’enfance », a-t-il détaillé.

    En outre, le réalisateur s’intéresse également au passé de Tony Meilhon, également marqué par de nombreuses violences physiques et psychologiques. « Si on remonte dans le cours de la vie, à la fois de Tony Meilhon et de Laëtitia, on s’aperçoit que l’origine de la violence vient de l’enfance, ce sont deux enfants qui ont été abusés, qui ont été maltraités et qui ont été mal protégés. C’est ça qui doit interpeller le politique et, moi, qui m’interroge profondément », a expliqué Jean-Xavier de Lestrade.

    Des abus au sein de la famille de Tony Meilhon qui le pousseront à s’en prendre à Laëtitia Perrais, dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011 à Pornic où elle vit. Elle croise la route de son bourreau dans l’après-midi ce jour-là pour la première fois lors de sa pause. Sur la plage, il lui fait fumer un joint avant de se rendre avec elle au bar Le Barbe Blues. Laëtitia Perrais reprend son service à 18h30 et Tony Meilhon vient la chercher à la sortie de son travail à 22h. Ils passent un moment au Barbe Blues avant de faire la tournée des bars et de finir leur course dans un hameau. C’est à ce moment-là que Tony Meilhon l’agresse sexuellement. Quand la jeune femme tente de prendre la fuite, il comprend qu’elle risque de porter plainte, lui qui est récidiviste et a déjà été condamné pour le viol d’un codétenu lors d’un de ses passages en prison. Il est de plus à ce moment en liberté provisoire. Laëtitia Perrais ne donnera plus jamais signe de vie. En 2013, Tony Meilhon est condamné en première instance à la prison à perpétuité pour son meurtre. La condamnation est confirmée en appel en 2015 par la cour d’assises de Rennes.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

    Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

    Laisser un commentaire, votre avis compte!

    [gs-fb-comments]